Accueil / L'ECOLE / Historique

Historique

Lancée en 1961, l’idée de la création d’une école vétérinaire pour tous les Etats d’Afrique d’expression française s’est concrétisée en 1968. L’EISMV compte aujourd’hui 14 pays membres. En 40 ans d’existence, elle a formé 1036 Docteurs Vétérinaires. Institut de coopération interafricaine, l’EISMV est aussi un outil de coopération internationale.

C’est en 1961 à l’occasion des Journées médicales de Dakar, que fut lancée l’idée de création, dans le cadre de l’Université de Dakar, d’une faculté vétérinairepour tous les Etats d’Afrique d’expression française. Cette idée était née d’une consultation d’expert, FAO/OMS sur l’enseignement vétérinaire, tenue à Londres (Royaume-Uni) en 1960. L’étude du projet, entreprise par le Sénégal en 1963, aboutissait à l’organisation de la “première réunion internationale sur l’enseignement vétérinaire en Afrique d’expression française” regroupant à Dakar, en décembre 1965, 14 Etats, 6 Universités et 8 organisations internationales.

Après les recommandations de diverses instances nationales et internationales, les résolutions de l’OCAM (Organisation Commune Africaine et Malgache) et sur avis de la Commission technique spéciale de l’Enseignement vétérinaire, de la Commission mixte franco-sénégalaise de l’Enseignement supérieur et de la Conférence des ministres de l’Education nationale, la décision est prise le 20 juin 1966, par le Sénégal, d’ouvrir, à l’Université de Dakar, dès la rentrée d’octobre 1967, une année préparatoire aux études vétérinaires (C.P.E.V.).

En octobre 1968, s’ouvrait la première année vétérinaire à l’Institut des Sciences et Médecine Vétérinaires de l’Université de Dakar.
Initialement, cet institut devait se transformer en Faculté de plein exercice, à structure particulière Inter-Etats, dès la mise en place du cycle complet de formation correspondant à l’ouverture de la 4è année d’études vétérinaires. Cette évolution allait être modifiée, car, en janvier 1971, à Ndjaména (Tchad), la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’OCAM adopte la convention portant création et organisation de l’Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar (EISMV).

A partir de 1971, l’Institut Vétérinaire qui fonctionnait au sein de l’Université de Dakar devient une institution spécialisée de l’OCAM et acquiert progressivement une autonomie administrative et financière vis-à-vis de l’Université de Dakar.

Cette évolution allait être accélérée à partir de juillet 1976, avec la nomination dupremier Directeur africain de l’établissement, le Professeur Ahmadou Lamine NDIAYE.

De 1968 à 1976, l’établissement était dirigé par le Professeur Jean FERNEY de l’assistance techni-que française. L’Ecole est administrée par un Conseil d’administration qui regroupe les ministres représentant les Etats membres, qui se réunit chaque année. Les ministres sont accompagnés d’experts pro-venant des services de l’Elevage et/ou de l’Enseignement supérieur. Avec la dissolution de l’OCAM, en mars 1985, le Conseil d’Administration devient l’instance suprême de l’institution. Le Gouvernement de la République du Sénégal a signé, avec l’EISMV, un accord de siège.

Institut de coopération interafricaine, l’EISMV est aussi un outil de coopération internationale. Elle bénéficie de l’appui de la France qui a été à la base de sa création grâce, entres autres, à la détermination de pionniers français tels que : le Vétérinaire Inspecteur Général R. BLANC et les Professeurs C. BRESSOU, J.C. GODFRAIN, J. FERNEY…qui ont pu faire face aux détracteurs du projet qui s’interrogeaient « Pourquoi une Ecole vétérinaire à Dakar, alors que de nombreuses filières de formation existent en France ou ailleurs ? ». Par la suited’autres pays sont venus agrandir le cercle de solidarité : la Belgique, le Canada, l’Italie, l’Allemagne et le Nouveau-Brunswick.

L’EISMV, ouverte à tous les Etats africains signataires de la Convention ou qui y adhèrent, regroupe actuellement 14 pays membres que sont : le Bénin ; le Burkina Faso, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad, le Togo.

En mai 2008, l’EISMV a fêté ses 40 ans d’existence.

Elle a formé depuis sa création jusqu’au 31 décembre 2007,1036 Docteurs Vétérinaires originaires d’Afrique de l’Ouest (666), d’Afrique Centrale (292) et d’autres pays (28) tels que Madagascar et la France.

Top