Une Institution de référence

L’Ecole Inter-Etats des Sciences et médecine vétérinaires (EISMV) de Dakar est un établissement d’enseignement supérieur et de recherche  vétérinaires, commun à  14 Etats membres d’Afrique de l’ouest et du centre (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo). Elle est dotée de la personnalité juridique internationale.

L’origine de la création de l’EISMV de Dakar tient à la résolution n°10, adoptée par la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement  de l’Organisation Commune Africaine, Malgache et Mauricienne (OCAM), tenue à Tananarive  du 25 au 27 juin 1966.

Elle a d’abord été ouverte comme un Institut des Sciences et médecine vétérinaires (ISMV) au sein de l’Université de Dakar en 1968 et sa création a été approuvée par le Décret n°69-402 du 31 mars 1969 du Président du Sénégal. L’ISMV deviendra l’EISMV de Dakar avec la Convention du 29 janvier 1971 portant création et organisation de l’EISMV, adoptée par la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation Commune Africaine, Malgache et Mauricienne (OCAM), tenue à Fort-Lamy (Ndjamena) au Tchad.

Devenu Institution spécialisée de l’OCAM, l’EISMV a vu sa Convention initiale de 1971, modifier le 27 juin 1979 à la conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de Cotonou. Celle-ci a été complétée plus tard par les dispositions pratiques réglementant le fonctionnement des diverses instances de l’Ecole et par les statuts des personnels, adoptés respectivement par le Conseil d’administration d’avril 1982, tenu à Libreville (Gabon) et par celui tenu à Dakar (Sénégal) du 18 au 22 avril 1983.

A la dissolution de l’OCAM en mars 1985 en son XIIe sommet à Lomé, le Conseil d’administration composé des Ministres en charge de l’Enseignement supérieur des pays membres de l’EISMV, est devenu l’organe suprême.

– L’EISMV a pour vocation le renforcement des capacités en matière de santé et productions animales pour le développement de l’Afrique, en mettant à la disposition des pays africains des expertises scientifiques et techniques, et des cadres en sciences et médecine vétérinaires au profil adapté aux besoins de l’Afrique.

A cet effet, elle a pour missions :

  • la formation initiale professionnelle des cadres du secteur des sciences et médecine vétérinaires et disciplines connexes ;
  • la formation continue de tous les cadres en sciences et médecine vétérinaires et disciplines connexes ;
  • la recherche fondamentale et appliquée en sciences et médecine vétérinaires et disciplines connexes ;
  • la mise à disposition des Etats et organismes d’un appui en expertise et ingénierie.

A ces égards, elle dispense un enseignement supérieur adapté aux conditions africaines, et concernant :

  • La production, la protection et l’exploitation des animaux, notamment la zootechnie, l’hygiène, la médecine, la chirurgie et la pharmacie des animaux domestiques, et de la faune sauvage ;
  • l’utilisation et le contrôle des produits d’origine animale et halieutique.